Octobre noir pour les actions malgré des résultats trimestriels satisfaisants

le 14 November 2014

Le mois d’octobre a été un mois particulièrement difficile pour les actions européennes. Et la Bourse de Paris n’a pas échappé à la spirale baissière. Le CAC 40 termine le mois en baisse de -4,1%, tandis que le CAC Mid&Small et le CAC Small clôturent respectivement à -1,8% et -5,3%. La raison de cette déprime ? Les perspectives macro-économiques obscurcissent l’horizon des investisseurs. La publication de mauvais chiffres macros en Allemagne. Les incertitudes sur la politique monétaire menée par la FED aux Etats-Unis. Les craintes liées au virus Ebola. Tout cela a engendré un mouvement de panique sur les marchés actions. Conséquence immédiate : la volatilité est revenue à des niveaux élevés.

Heureusement, les déclarations de James Bullard, président de la Réserve fédérale de Saint-Louis, suggérant une prolongation du QE et l’annonce d’un nouvel assouplissement de la politique monétaire du Japon à la fin du mois d’octobre, vont permettre de rassurer les investisseurs. Et le mois de novembre devrait voir se stopper le mouvement de correction entamé depuis le mois de septembre.

D’autant que du coté microéconomie, les publications des sociétés sont bonnes dans l’ensemble. Sur les 36% d’entreprises européennes qui ont déjà publié leurs résultats pour le troisième trimestre, 57% ont publié des chiffres en ligne ou au-dessus des attentes de résultat. En comparaison, cette proportion est de 76% pour les 78% des entreprises américaines ayant déjà publié. Prometteur !

>> Lire le Rapport de gestion mensuel d’octobre 2014 du Fonds Turgot SMIDCAP France